Page modifiée le 25 juillet 2002


Choix de livres de Sinoiseries
Beaux-Arts Littérature Accueil livres, civilisation de 7 à 77 ans et plus


Histoire, civilisation, géographie
Blanchon Flora
Kneib André
Gies Jacques
Robinet Isabelle
Arts et histoire de Chine. Vol. 2
Arts et histoire de Chine, Vol.2,
éd. Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 496 p., 141,55 FF (21,58 €)
Depuis la courte dynastie Qin (2e s. B.C.) jusqu'à la pénétration du boudhisme et son assimilation dans la société favorisée par la longue période de fragmentation qui a suivi la chute de la dynastie Han (2e s. A. C.)

  • Flora Blanchon est spécialisée dans l'archéologie et l'art chinois. Elle s'intéresse plus particulièrement à la tombe du premier empereur, Qin Shi huandi, dans laquelle a été découverte la célèbre armée de soldats en terre cuite. Elle est à l'origine du CREOPS (Centre de Recherches de l'Extrême-Orient de Paris-Sorbonne) qui édite l'excellente revue Asie dont chaque numéro est consacré à un thème traité par différents spécialistes des civilisations extrêmes-orientales. (déjà parus : Aller et venir. Mythe et histoire (ISBN=284050099X), Savourer goûter (ISBN=2840500493)...Voir les récentes découvertes et un lien vers un superbe site sur la page expo chine.
  • André Kneib est spécialisé dans la calligraphie chinoise.
  • Isabelle Robinet est spécialisée dans le taoisme. Elle est l'auteur, entre autres, d'une Histoire du taoisme. Des origines au XIVe s. (1995), 11,30 €, (ISBN=220404251X).
  • Jacques Gies, dans le bouddhisme.
    Le vol.1, (1993) est épuisé. (ISBN=2840500191).
  • Billeter Jean-François
    Chine trois fois muette
    éd. Allia, 2000, 146 p., 38,00 FF (5,79 €)
    « Pourquoi parler d'une Chine trois fois muette ? Parce que nous ne l'entendons parler ni de son présent, ni de son histoire récente, ni de son passé pris dans sa totalité. Elle rêve de son passé, mais elle est devenue un pays sans mémoire. La Chine est de plus en plus présente dans le monde. Elle en est en même temps comme absente. Nous n'entendons pas sa voix. »
    Pour une lecture critique, rendez-vous sur Chronic'Art.
    Van Gulik Robert
    Trad. et annot.
    Bresner Lisa,
    Limoni Jacques
    Juil. 2002
    Arts et histoire de Chine. Vol. 2
    Affaires résolues à l'ombre du poirier, éd. Albin Michel, coll. Bibliothèque des Idées, 2002, 400 p., 20,43 €

    Les commentaires de Rolland (aussi fada que moi de Van Gulik... et de Bresner) sur la dernière traduction en français du livre qui a inspiré l'auteur des juge Ti :

    « Les fidèles du Juge Ti n'ont pas oublié les nombreuses allusions que l'auteur, dans ses postfaces, fait à un ouvrage de jurisprudence du XIIIe siècle : Parallel Cases from under the Pear-Tree, rappelant à chaque fois qu'il sagit d'une des sources auxquelles il a puisé pour écrire les aventures du fameux détective. De ce traité, il avait, du reste, donné aux Presses de l'Université de Leyde une traduction anglaise annotée. C'est de cette traduction qu'Albin Michel vient de proposer une version française : destinée au grand public, celle-ci a bénéficié d'un important travail d'adaptation, de la part de la traductrice, Lisa Bresner, pour rendre plus vivante et plus accessible la langue, technique et elliptique, de ce qui était à l'origine un austère grimoire ; on y retrouvera donc en filigrane l'ambiance, pour nous si dépaysante, des tribunaux chinois d'autrefois, avec leurs coups de théâtre : magistrats retournant inopinément l'accusation contre les plaignants, témoins produits à la dernière extrémité, interprétation en pleine audience d'indices jusque-là négligés... en revanche, seule une partie de l'appareil critique a été reprise, et on n'y trouvera pas, comme dans l'édition des Sinica Leidensia, le texte chinois en fac-similé... (Et la webmandarine d'ajouter : "Vraiment dommage !")

    Attention cependant : les amateurs de polars ne doivent pas s'attendre à retrouver dans cette compilation d'anecdotes judiciaires le suspense et l'action des romans parus chez 10/18 ! »

    Le titre original de ce livre est Tang yin bi shi. Il a été écrit par un officiel du nom de Gui Wanrong qui reprend 144 cas célèbres de l'aube de la dynastie Han (300 av. J.-C.) à la dynastie des Song du Nord (960-1127) à la lumière du fameux Code des Tang qui inspira le droit coréen et japonais (où il pénétra en 1619). Les cas similaires sont présentés par paires pour faciliter leur comparaison. Ce genre de livres était prisé par les agents de l'administration qui commençaient leur carrière dans des petits districts où l'administration de la justice représentait une part importante de leur travail quotidien.
    Le poirier est une vielle allusion littéraire chinoise utilisée pour désigner un officiel juste et bienveillant. La traduction de Van Gulik date de 1956.
    Un exemple de ce que l'on trouve dans ce livre : « Gao Fang compare des vêtements. (Trad. de l'anglais)
    Sous le règne de Shi Zong (954-59) de la dynastie des Zhou, alors que Gao Fang était préfet de Caizhou, Wang Yi fut victime de vol avec violence. Cinq hommes furent arrêtés, jetés en prison et sévèrement interrogés. Les marchandises furent retrouvées sur eux . Ils avouèrent et allaient subir la peine capitale. Cependant, Gao Fang examina attentivement les marchandises puis il convoqua Wang Yi pour lui demander si les vétements qu'il avait perdus étaient faits d'une même pièce. Il compara la taille et la matière des vêtements et découvrit qu'elles étaient différentes. Les prisonniers déclarèrent qu'ils avaient été accusés à tort. Lorsque Gao Fang leur demanda pourquoi ils avaient avoué, ils déclarèrent qu'ils ne pouvaient supporter la flagellation et que leur seul désir était de mourir au plus vite. Quelques jours plus tard, le véritable voleur fut appréhendé et les prisonniers acquittés. »

    Brossolet Guy Les Français de Shanghai. 1849-1949

    Les Français de Shanghaï
    éd. Belin, 1999, 350 p., 185,25 FF (28,24 €)
    En 1849, après les Anglais, les Français obtenaient une concession à Shanghai, encore appelée "concession française". Une population très hétéroclyte s'y est installée : du diplomate au voyou, en passant par tous les échelons de la société. Ce quartier a servi de repli à de nombreux Chinois, Macanais... pendant la guerre sino-japonaise.
    Avec l'arrivée de Mao au pouvoir, les Français se sont fait déloger. Encore actuellement il reste des traces de notre passage. Malgré la prépondérance de l'anglais, de nombreux Shanghaiens apprennent le français (université, Alliance française...) et sont toujours heureux de vous faire une démonstration. Mais ce sont les personnes âgées qui gardent le plus de souvenirs, souvent avec nostalgie. Voir le compte rendu de l'émission de Daniel Mermet consacrée à la Chine, sur la page "Société Chine").
    Ceci dit, je n'ai pas encore lu ce livre de Guy Brossolet. Donnez votre avis.
    Stoecklin Daniel
    Domenach Jean-Luc

    NEW
    Enfants des rues en Chine
    Enfants des rues en Chine, éd. Karthala, coll. Questions d'enfance, 2000, 367 p., 152,00 FF (23,17 €)
    Je n'ai pas encore lu ce livre, mais il est certain que si la question vous intéresse, vous devez absolument le lire. Les connaissances et le sérieux de Jean-Luc Domenach ne sont plus à démontrer. C'est également un homme de terrain.
    Georges Charles

    NEW
    Armes anciennes
    Découvrir les anciennes armes de Chine
    éd. Amphora
    coll. Budoscope, 2000, 122 p., 93,10 FF (14,19 €)
    Il paraît qu'après avoir lu ce livre, vous saurez tout sur les arts martiaux. Wo de tian ! Avec en prime 20 photos et 306 dessins.
    Goossaert Vincent Temples de Chine
    Dans les temples de la Chine, éd. Albin Michel, 2000, 229 p., 118,75 FF (18,10 €)
    Ce livre vient de paraître. Je ne l'ai pas encore consulté mais il me semble intéressant : l'auteur a déchiffré des milliers de stèles et étudié de nombreux temples dédiés à toutes les formes de rituels chinois et conclut à la persistance d'une vie religieuse malgré les nombreuses destructions de ces temples au XXe siècle.
    Granet Marcel

    VIEUX-NEW
    danses et légendes de la Chine ancienne
    Danses et légendes de la Chine ancienne
    PUF, 2000, 283,10 FF (43,16 €)
    Réédition d'un classique incontournable.
    Kamenarovic Ivan La Chine classique
    La Chine classique. Des Han (-200) aux Tang (907) ,
    éd. Les Belles Lettres, coll. Guides des civilisations, 1999, 90,25 FF (13,76 €)
    Pas consulté. Donnez votre avis.

    « Par l'expression "Chine classique" l'auteur  entend, essentiellement, la période Tang. Ce manuel offre au curieux et à l'étudiant l'équivalent, pour la période en question, des informations que fournissait, pour l'époque Song, l'ouvrage de vulgarisation bien connu de Jacques Gernet : La Vie quotidienne en Chine à la veille de l'invasion mongole... On peut en effet appeler "manuel" cet ouvrage pratique,  à l'écriture un peu sèche,  car la présentation en est nettement scolaire : phrases-clés en caractères gras, informations présentées en tableaux, index (bien fait) et (utiles) notes biographiques... seule la bibliographie pourra sembler un peu succincte à ceux qui voudront l'utiliser comme instrument de travail. » (Rolland, 11 novembre 2000). Merci encore !
    Laureillard Marie
    Lesbre Emmanuelle
    La Chine ancienne
    éd. Fernand Hazan, 2000, 96 p., 75,05 FF (11,44 €)
    Lefort Jean La Saga des calendriers
    La Saga des calendriers ou le frisson millénariste
    Bibliothèque Pour la Science, 2000, 191 p., 133,00 FF (20,28 €)
    « Un seul chapitre consacré à la Chine dans cet ouvrage, mais il traite du calendrier chinois d'une façon plus claire et plus complète qu'aucun ouvrage général consacré à la civilisation chinoise (sans parler de ceux consacrés à l'astrologie !).
    En prime, une présentation tout aussi accessible des calendriers musulman, aztèque, maya... et des différents systèmes adoptés successivement en Occident ! » (Merci Rolland)
    Li Xiaohong

    NEW
    Céleste Dragon
    Céleste Dragon
    Genèse de l'iconographie du dragon chinois

    éd. You-Feng, 2000, 493 p., 185,25 FF (28,24 €)
    Livre publié à l'occasion de l'entrée dans l'année du Dragon sur la base d'une thèse de 3e cycle soutenue à l'Institut d'Histoire de l'Art et d'Archéologie de Paris-Sorbonne. Le texte est très universitaire mais l'iconographie est abondante et intéressante.
    L'auteur est avant tout artiste, diplômée des Beaux-Arts de Nankin
    Michaud Sabrina
    Michaud Rolland
    Jan Michel  

    NEW
    la grande muraille de Chne
    La Grande Muraille de Chine,
    éd. Imprimerie Nationale
    , 2000, 252 p., 456,00 FF (69,52 €)
    Noel approche et les beaux livres commencent à faire leur apparition.
    « [...] ce livre évoque deux mille ans d'histoire de la Chine dans ce qu'elle a de plus essentiel - la construction de son identité par exclusion du monde extérieur - le long des trois mille kilomètres de la frontière nord, des steppes mandchoues aux portes du Turkestan.  »
    Rault-Levrat Lucie Musiques de la tradition chinoise
    Musiques de la tradition chinoise. Avec CD audio
    éd.
    Actes Sud, 2000, 188 p., 114,00 FF (17,38 €)
    Shi Bo

    NEW
    Entre Ciel et Terre
    Entre Ciel et Terre
    Sur les traces de l'écriture chinoise
    ,
    éd. Alternatives, coll. Écritures, 2000, 123 p., 128,25 FF (19,55 €)
    Merci Rolland, je me repose pour ce commentaire ;-)
    « Shi Bo, calligraphe chinois installé en France, propose, sous le titre, Entre ciel et terre, une histoire de l'écriture chinoise en sept étapes, cette division est, semble-t-il, depuis longtemps en usage en Chine, mais elle surprendra le lecteur français. Pour découvrir à quel point l'idéogramme et le pictogramme sont à la fois proches et éloignés.
    Ce livre ne peut être considéré comme un ouvrage d'initiation, mais il contient beaucoup d'anecdotes (sous les Tang, ce poète Shang Dan qui fut le premier à tracer ses poèmes sur un mur, avec un balais usé trempé dans du lait de chaux, n'évoquera-t-il pas inévitablement, pour les lecteurs de Van Gulik, l'inquiétant "Frère fossoyeur" dans Assassins et poètes), et il pourra séduire, un jour ou l'autre, les enfants (grands et petits) qu'aura bercé Un Rêve pour toutes les nuits de Lisa Bresner... »
    Benewick Robert
    Donald Stéphanie
    Atlas de la Chine contemporaine. 1949,1989,1999, des révolutions en marche
    Atlas de la Chine contemporaine : 1949, 1989, 1999, des révolutions en marche,
    éd. Autrement, coll. Atlas/Monde, 1999, 128 p., 160,55 FF (24,48 €)
    Fait le point sur l'évolution démographique, politique, économique et sur la vie quotidienne depuis l'avénement de la RPC en 1949.
    Cabu
    Donnet Pierre Antoine
    Cabu en Chine
    Cabu en Chine, éd. Seuil
    coll. L'histoire immédiate, 235 p., 2000, 114,00 FF (17,38 €)
    Croquis faits pendant un voyage de deux ans en Chine en association avec un journaliste de l'AFP en poste à Pékin (qui faisait office de traducteur). Le ton est vite donné  : "Peyrefitte s'est intronisé sinologue". De fait, Peyrefitte qui a fait fureur en France avec Quand la Chine s'éveillera ne parlait pas un mot de chinois, et surtout, il est à l'origine de nombreues idées fausses mais tenaces sur la Chine. (Il vient de rejoindre les sources jaunes, paix à son âme !).
    Selon Cabu, "Les Chinois sont des Japonais marrants comme les Français sont des Italiens de mauvaise humeur" (propos entendus sur France Inter (autour du 16/12/99) et que je ne contredirai pas.

    Toute la Chine contemporaine est croquée dans ce livre. Le texte de Pierre-Antoine Donnet est sérieux tout en restant tout à fait lisible.On y retrouve aussi bien les W.C typiquement chinois que les dernières conclusions des travaux de Karine Chemla (du cnrs) et de Guo Shuchun sur les mathématiques chinoises. Les dessins ? C'est tout simplement du Cabu, un régal !
    À lire absolument.

    Ce livre sera peut-être traduit en chinois, mais Cabu se trouve face à un problème de conscience délicat : certains dessins ne sont pas vraiment politiquement corrects. Les autorités chinoises demandent la suppression d'une vingtaine d'entre eux (Cabu sur France Inter, 18 février 2000). À suivre donc... Parfois il faut savoir reculer pour mieux avancer...
    NOTE : Cabu sévit avec d'autres dessinateurs de la presse française sur Scorbut, site qui était mis à jour tous les lundis. La clé est temporairement hors d'usage
    Mac Kinnon John
    Hicks Nigel
    Chine. Faune, flore et paysages
    Chine. Faune, flore et paysages,
    éd. du Carroussel, 1999, 208 p., 171,00 FF (26,07 €)
    Panorama illustrŽ de l'extrême complexité de la nature en Chine.
    Blofeld John Thź et Tao
    Thé et Tao. L'art chinois du thé,
    éd. Albin Michel, coll. Espaces libres, 1997 (1e éd. 1986, Dervy-livres), 278 p., 52,25 FF (7,97 €)
    La Chine n'a pas comme le Japon de règles fixes pour la cérémonie du thé. Pour autant, le thé est très important dans toute l'histoire de la Chine. John Blofield le visite à travers les légendes et pratiques qui s'y rattachent au cours de l'histoire de Chine. Quelques extraits de différents classiques du thé, les diverses sortes de thé et l'art de le préparer. Le rôle et la vie des maisons de thé dans diverses régions...

    John Blofield est aussi l'auteur de nombreux livres sur le taoisme (Le Taoisme vivant, 1994...) et le bouddhisme (Le Bouddhisme tantrique du Tibet, 1976...)
    Van Gulik Robert La Vie sexuelle dans la Chine ancienne
    La Vie sexuelle dans la Chine ancienne, éd. Gallimard, coll. Tel, 1977, 488 p., 75,05 FF (11,44 €)
    Étude très minutieuse de la sexualité en Chine des origines à l'avénement de la dynastie Ming (1644). Dynastie qui a imposé un puritanisme sévère en Chine.

    Voir art. page "Gazette française". N.B.Ce livre est parfois difficilement abordable mais très intéressant. Si vous êtes néophyte mieux vaut commencer par le livre de Kristopher Schipper (ci-dessous).
    Fazzioli Edoardo et Eileen Les Jardins secrets de l'empereur. D'après le Ben cao impérial, trad. de l'italien, éd. La Maison Rustique, 1990, 159 p.
    (indisponible ISBN : 2706618000)
    Reproduction de 36 des planches du Bencao pinhui jingyao de 1505 conservé à la Bibliothèque Nationale Victor Emmanuel II de Rome avec traduction et explications. Ce Bencao fut commandé par l'empereur Xiaozong, 1487-1505 (dynastie Qing). Cet exemplaire est la première version de l'ouvrage définitif retrouvé à Hong Kong après bien des polémiques. Ce livre présente de façon agréable les aspects poétiques, mythologiques et pharmacologiques attachés à l'utilisation des plantes en Chine.
    N.B. Edoardo Fazzioli est aussi l'auteur, avec Monique Aymard de Caractères chinois. Du dessin à l'idée 214 clés pour comprendre la Chine, éd. Flammarion, 252 p. (23,90 €). Les 214 clétes du chinois commentées (ce livre sera classé dans la future page consacrée aux ouvrages d'apprentissage du chinois).
    Schipper Kristofer Le Corps taoiste,
    éd. Fayard, coll. L'Espace intérieur, 1993, 339 p., 142,50 FF (21,72 €)
    Pour les taoistes, «  le corps est le seul moment d'unité, le seul lieu où l'harmonie des éléments contradictoires soit possible. » Dans ce livre, Kristofer Schipper aborde de manière claire et captivante la conception prédominante du corps dans la culture chinoise qui vaut encore largement actuellement et que les Occidentaux continuent à ignorer.
    K. Schipper est un sinologue confirmé qui sait de quoi il parle, et qui vit en accord avec les conceptions qu'il affectionne tout particulièrement.
    Papineau Élisabeth
    ÉTÉ
    Le Jeu dans la Chine contemporaine. Mah-jong, jeu de go et autres loisirs, L'Harmattan, coll. Recherches asiatiques, juin 2000, 298 p., 142,50 FF (21,72 €). ISBN : 273849210X Ce livre séduira tous ceux qui s'intéressent au monde du jeu en Chine. Il est l'aboutissement de la thèse d'Élisabeth Papineau (La place et le sens du jeu dans la Chine urbaine contemporaine ; weiqi, majiang et autres loisirs) soutenue en 1999 à l'université des Sciences et des Arts de Montréal (Québec).
    Pour vous faire une idée du contenu du livre, allez lire l'excellent article : « La culture insolente du mah-jong. Le miroir d'une autre société chinoise », Perspectives chinoises, n. 57, Hong kong, janvier-fŽvrier 2000 (avec une très jolie photo de Mark Henley), accessible gratuitement ˆ condition de vous inscrire comme membre. Voir aussi dans le n. 62 de cette même revue, « La culture arrogante du go Le weiqi, une fa&ccedl;on chinoise de voir le monde » (nov-déc. 2000, p. 45, non disponible en ligne).
    Pour une autre réflexion sur le jeu en Chine vous pouvez télécharger (fichier PDF) l'article de Paolo Zanon, « The Opposition of literati to the Game of Weiqi in Ancient China », Asian and African Studies, vol. 5, 1996-1, pp. 70-82. L'auteur montre comment le weiqi très critiqué par les différentes écoles (mis à part les taoistes) a finalement gagné ses lettres de noblesse sous les Song avec le néo-confucianisme.
    Et, si vous avez un Macintosh, vous pouvez jouer aux échecs en téléchargeant un jeu ici. Pour le Majiang, une version démo de Shanghai (Activision, ATTENTION poids lourds : 17,2 mo) (très bien, mais très limitée. La version complète est beaucoup plus intéressante).
    Les pions de majiang servent aussi à jouer en solitaire. Ici, une version gratuite (pcv soft, 776 ko). Les pions peuvent être personnalisés à volonté. Je vous ai préparé un set de pions pour réviser vos chiffres, vos saisons et vos points cardinaux (140 ko à décompresser avec Zipit). Désolée, je n'y connais rien aux autres plateformes.
    Yabuuti Kiyosi
    Jami Catherine (trad.)
    Baba Kaoru (préf.)
    ÉTÉ
    Histoire des mathématiques chinoises
    Une Histoire des mathématiques chinoises, éd. Belin, coll. Regard sur la science, 2000, 192 p., 123,50 FF (18,83 €)
    Livre proposé par Rolland. Pour des personnes qui possèdent un minimum de notions mathématiques.


    Recherche dans Sinoiseries

    Mot exact  résultats par page


    Ou la Superfouine de Sinoiseries
    ou






    Venez faire la causette
    dans le Babo zhan
    Laissez vos impressions
    dans la Maison de Thé
    Inscrivez-vous
    à la Lettre de Sinoiseries
    Une question, un problème...
    écrivez à la webmandarine de Sinoiseries
    Sommaire très sommaire

    Une petite voix dans l'urne pour Sinoiseries ;-)